•  

    Nous regarderons durant les 4 séances des extraits du film "HOME" de Yann ARTHUS-BERTRAND. Cela nous permettra de commenter la biodiversité de notre planète. 

     

    1- Qu’est-ce que la biodiversité ?

    Notre planète se distingue par une grande diversité de vie à la fois visible et invisible. De la bactérie à la baleine, de la pâquerette au baobab, du désert à la forêt tropicale, tout est biodiversité.

    Ce mot est une contraction de “diversité biologique” ou “biodiversity” pour qualifier le tissu vivant de notre Planète.

    La biodiversité recouvre l'ensemble des formes de vie sur Terre, les relations qui existent entre elles et avec leurs milieux depuis l'origine commune de la vie. La biodiversité se décline à plusieurs niveaux, diversité des gènes, des espèces (dont l’Homme) et des écosystèmes.

    Elle prend aussi en compte toutes les échelles de taille, d'espace et de temps : des micro-organismes aux éléphants, de la flaque d'eau à la forêt amazonienne ou même à l'ensemble de la biosphère, de quelques secondes aux ères géologiques. Dans l’univers du vivant, tout est relié, tout est interdépendant.

     

    La biodiversité c’est :

    --> Un univers à découvrir puisque nous ne connaissons qu'une petite partie des êtres vivants de la planète et que de nombreuses espèces vivantes disparaissent avant même qu'elles ne soient connues.

    --> Un univers en constante évolution dont le rythme permet l'adaptation des espèces ou, s'il s'accélère, engendre leur disparition.

    -->Un univers basé sur la différence et la complémentarité entre les êtres vivants à l'origine de la diversité culturelle des sociétés humaines (langues, croyances, traditions, régime alimentaire, arts, etc.).

    --> Un univers du vivant vulnérable, complexe et unique qui conditionne notre futur par les biens et les services que l’humanité en retire.

     

    2- À quoi sert la biodiversité ?

    La biodiversité est à la base de notre alimentation, de notre santé et de nos activités. Elle est le gage du bon fonctionnement et de l'équilibre de notre planète.

     

    La biodiversité c’est vital pour :

    --> Notre alimentation : La pêche constitue une des principales sources de protéines animales. Avec l'agriculture et l'élevage, ils constituent les activités humaines les plus liées au vivant. La diversité des espèces et la diversité génétique de l’agriculture sont illustrées par les variétés de fruits, de légumes, de races d'animaux domestiques, et jusqu'aux micro-organismes utilisés dans les productions alimentaires (ex : espèces de champignons pour les fromages).

    -->Nos activités : Le bois, le coton, la laine, l'osier, le caoutchouc, les agrocarburants (à base de végétaux non alimentaires), etc. sont des matières premières pour l'artisanat et l'industrie.

    -->L’équilibre de notre planète : Les interactions des espèces avec leur habitat et des espèces entre elles forment un tout. C'est cet ensemble qui assure le bon fonctionnement des écosystèmes. La disparition d'une espèce a le même effet qu’une maille coupée dans un pull-over : tout se détricote.

    -->Notre santé : Plus de la moitié des substances pharmacologiques est tirée des végétaux (ex : le saule pour l'aspirine).

     

    La biodiversité est indispensable pour :

    --> La croissance et au développement des végétaux qui dépendent des animaux pollinisateurs (abeilles, bourdons, papillons, oiseaux et même chauves-souris), des aérateurs (lombrics, taupes…) ou des décomposeurs (bactéries, champignons, insectes…). Une hécatombe parmi ces organismes aurait d'énormes conséquences sur la production alimentaire.

    --> Notre avenir car elle constitue un réservoir potentiel de gènes en grande partie inconnus et d'innovations à venir.

     

    3- Qu'est-ce qui menace la biodiversité ?

    Les espèces comme les individus naissent, se développent et s'éteignent. Aujourd'hui, le rythme d'extinction s'est accéléré de 1 000 à 10 000 fois, entraînant un appauvrissement du vivant.

     

    L'univers du vivant en danger :

    Depuis toujours, l'Homme modifie l'environnement à son profit. L’impact des activités humaines est tel qu'il préfigure une nouvelle vague d'extinction des espèces.

    La nature évolue à un rythme beaucoup trop lent pour s'adapter à ces changements brutaux et rapides.

     

    Les 4 principales causes de perte de biodiversité :

    --> Destruction des habitats et modification des milieux (en France, la surface couverte par les aménagements routiers est supérieure à celle des espaces protégés).

    --> Prélèvement excessif et surexploitation des ressources (trafic d'animaux et de plantes menacés, poissons surexploités par une pêche non sélective, etc.).

    --> Introduction d'espèces exotiques invasives (tortue de Floride, jacinthe d'eau, grenouille taureau, ragondin, etc.) qui se développent aux dépens des espèces locales.

    --> Réchauffement climatique global (modification des aires de répartition des espèces - certaines envahissent de nouvelles régions, d’autres disparaissent -, des virus, etc.).

     

    4- Comment protéger la biodiversité ?

    Respecter l'eau, l'air, le sol, c'est participer à la préservation de la biodiversité. Dans notre vie quotidienne, la préserver, c'est d'abord consommer moins et mieux.

     

    Des gestes et des choix :

    Il existe des outils collectifs de protection de la nature, mais ce sont d'abord nos gestes et nos choix quotidiens qui contribuent à la sauvegarde de notre planète. C'est la somme et l'ampleur de ces actions en faveur de la vie qui détermineront notre futur.

    Protéger la biodiversité, ce n'est pas seulement sauver les petites bêtes, c'est sauvegarder les systèmes naturels de la terre qui forment le support de notre vie : ils purifient l'eau, recyclent l'oxygène, le carbone et d'autres éléments essentiels, maintiennent la fertilité des sols, fournissent notre nourriture, des eaux douces et des mers, produisent des médicaments, sauvegardent la richesse génétique pour améliorer nos plantes cultivées et nos animaux domestiques, etc.

    Trier ses déchets, utiliser les transports en commun, produire et consommer bio, économiser l'eau, l'électricité, favoriser les énergies renouvelables, etc., ont des effets positifs sur l'air, le sol, l'eau, le climat ou les ressources et contribuent aussi à préserver la biodiversité.

     

    Quelques règles universelles :

    --> La conservation des espèces passe par la protection de leur habitat et donc de toutes les interactions qui les lient.

    --> Les perturbations naturelles (tempêtes, inondations, incendies) font partie de l'évolution des paysages et sont une source de maintien de la biodiversité. Il est important de respecter l'évolution dynamique des habitats dans les sites perturbés, même si cela va contre une certaine vision esthétique de la nature.

    -->Dans les cas d'aménagements (plantations), il faut veiller à mettre en place des espèces diversifiées et locales. L'introduction de nouvelles espèces peut avoir des conséquences lourdes et entraîner de nombreux problèmes.

    --> Les résultats des efforts de gestion ou de restauration ne se voient pas toujours rapidement : il faut être patient et persévérant !

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique