• Guerre et après-guerre

     

    1- La défaite de l’Allemagne

    Après avoir conquis de nombreux territoires, l’Allemagne et le Japon sont finalement vaincus par les Alliés (l’URSS, les Etats-Unis et le Royaume-Uni). Les troupes américaines et britanniques débarquent en Normandie le 6 juin 1944. Aidées par les résistants français, elles libèrent la France en 1944.

    La seconde guerre mondiale prend fin en Europe le 8 mai 1945, lorsque l’Allemagne capitule. Le Japon capitule à son tour le 2 septembre 1945, après la destruction des villes d’Hiroshima et de Nagasaki par les bombes atomiques utilisées pour la première fois.

    2- Un bilan dramatique

    Plus de 50 millions de personnes dans le monde sont mortes à cause de la guerre.

    La France, l’Allemagne et une grande partie de l’Europe sont dévastées. Les populations libérées découvrent l’horreur des camps. Des centaines de milliers d’opposants et de résistants au nazisme sont morts dans les camps de concentration. Les nazis ont organisé l’extermination systématiques des juifs et des tziganes dans les camps d’extermination équipés pour tuer massivement.

    Guerre et après-guerre

    Près de six millions de personnes ont été victimes de ce crime contre l’humanité. C’est le plus important génocide de l’histoire.

     

    3- L’Europe divisée

    Très vite, la mésentente s’installe entre les pays vainqueurs de l’Allemagne : l’URSS domine l’Europe de l’Est où elle impose sa façon de gouverner. Les pays situés dans l’Ouest de l’Europe sont les alliés des Etats-Unis et bénéficient de leur aide pour se reconstruire. Une frontière fortifiée appelé rideau de fer sépare ces deux ensembles de pays.

    Guerre et après-guerre

    Guerre et après-guerre

    Guerre et après-guerre

     

    Lexique

    URSS : l’empire russe est devenu « l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques » après la révolution de 1917.

    Les camps de concentration : camp destiné à emprisonner un très grand nombre de personnes soumises au travail forcé.

    Crime contre l’humanité : assassinat, extermination, réduction en esclavage, déportation et tout acte inhumain commis contre les populations civiles pour des motifs religieux, politiques ou raciaux.

    Génocide : crime organisé pour détruire un groupe humain.